A 6 mois, si votre chien a reçu une éducation à la propreté adéquate, il devrait normalement être propre.
Seulement, l’apprentissage de la propreté n’est pas toujours rose et le maître comme le chien peuvent vite prendre de mauvaises habitudes qui retardent la propreté de l’animal.

Les mauvaises habitudes à abandonner :

1) Utiliser du papier journal
Certes, cette méthode est efficace pour ne pas souiller votre sol mais elle retarde l’apprentissage de la propreté. En effet, votre chiot associera ce papier journal à l’endroit où il doit faire ses besoins et aura des difficultés à faire autre part. Il aura, en plus, le sentiment d’être propre et de faire là où on lui a demandé. Si vous utilisez cette méthode, arrêtez maintenant.

2) Mettre le nez dans l’urine
Pour montrer à leur chien qu’ils sont mécontents, beaucoup de maîtres ont l’habitude de mettre le nez du chien dans ses urines. Or, pour le chien, avoir la gueule dans son pipi n’est pas une punition. Si vous avez pris cette habitude, vous pouvez l’abandonner. Votre chien ne comprend pas !

3) Punir ou gronder à posteriori
Quand vous voyez que votre chiot se soulage devant vous dans un endroit inapproprié, vous devez bien évidemment lui dire fermement « non ! » et l’amener à l’extérieur. Mais le gronder quand vous découvrez ses déjections au petit matin, c’est trop tard et inutile. Le chien ne comprendra pas l’objet de votre mécontentement. Même si c’est tentant, évitez !

4) Nettoyer devant lui
On peut être tenté par le fait de ramasser et de nettoyer devant son chien pour lui donner un sentiment de honte mais les chiens ne fonctionnent pas comme ça. Votre compagnon pourrait s’imaginer que vous jouez avec ses selles ou bien qu’il vous domine. C’est donc à éviter aussi.

chien pas propre
Les bonnes habitudes à adopter :

1) Le sortir régulièrement
Sortez votre chiot le plus souvent possible, surtout au réveil et au coucher mais aussi après une séance de jeu, après un repas ou encore après une bonne sieste. Si vous êtes à la maison, prenez l’habitude de le sortir toutes les heures. Plus vous lé sortirez régulièrement, plus votre chien prendra l’habitude de faire ses besoins à l’extérieur.

2) Le féliciter
Quand votre chiot fait ses besoins à l’extérieur, félicitez-le, caressez-le, montrez lui comme vous êtes fier ! Si vous êtes en appartement, ne rentrez pas de votre balade dès que les besoins sont faits car votre chiot pourrait retarder le moment de se soulager pour ne pas écourter la promenade.

3) Repérer ses signaux
Si vous voyez votre chiot tourner sur lui même et renifler partout, interrompez-le au plus vite, et sortez-le. Repérer la manière d’agir de votre chiot lorsqu’il s’apprête à faire ses besoins à l’intérieur, devant vous, pour le stopper net les prochaines fois. Dites lui clairement « non ! » et amenez le dehors. Si vous le sortez à temps pour qu’il fasse à l’extérieur, félicitez-le.


Ne pas confondre accident et malpropreté !

Si les seuls accidents qui persistent arrivent quand vous rentrez du travail ou quand quelque chose lui fait peur, il ne s’agit pas de malpropreté mais d’une fuite liée à l’excitation.
Les sphincters de votre chiot se relâchent à cause d’un grand sentiment de joie ou de peur et il est possible qu’il lâche quelques gouttes voire une petit diarrhée.
Ne réprimandez pas votre chiot dans de tels cas. En effet, il ne se contrôle pas et cela n’est pas du à son éducation mais à son âge !
Cela lui passera avec le temps.

Enfin, si vous suivez ces conseils à la lettre et que vous ne voyez pas d’amélioration, vous pouvez demander conseil auprès de votre vétérinaire ou d’un éducateur canin qui saura trouver une solution adaptée aux particularités de votre chien.

Donnez votre avis :

Donnez une note à l'article :
[Total: 0 Moyenne : 0]
Découvez d'autres conseils :