Lorsque l’on s’aperçoit que son chien boite, il est important de comprendre l’origine de ce trouble.

Quelques questions à se poser avant d’envisager un traitement :

Quel membre est concerné ?

Quelle patte dérange votre chien ? On peut parfois le voir très facilement puisque le chien ne met plus la dite patte au sol et s’appuie sur les trois autres. Mais ce n’est pas toujours si simple. Lorsque vous voyez que votre chien fait peser son poids plutôt à gauche, la patte touchée est logiquement une patte droite et vice versa.

Si votre chien est gêné pour s’asseoir, il peut être gêné par une patte arrière douloureuse.

Chien qui boite

Comment inspecter la patte ?

Avant toute chose, il va falloir s’assurer que votre chien ne s’est pas coincé quelque chose entre les doigts ou dans le coussinet. Pour cela, allongez votre chien et aidez vous d’un autre membre de la famille ou d’un ami pour le détendre et le rassurer.

Tout d’abord, inspectez les coussinets. Y a t-il du sang, une coupure, un gonflement ? Si vous ne voyez rien d’anormal sur les coussinets, regardez délicatement entre les doigts. N’y a t-il pas quelque chose de coincé ?

Inspectez aussi les griffes. Il se peut qu’une d’entre elle se soit incarnée ou cassée. Si vous ne trouvez rien de visible au bout des pattes, remontez progressivement. Palpez doucement le tibia puis remontez vers le genou et enfin vers la cuisse de votre chien. Si vous lui faites mal, votre chien devrait vous le faire comprendre en couinant, en vous léchant avec frénésie ou en sursautant.

Les cas les plus fréquents de boiterie

Il vous sera difficile de poser un diagnostic par vous même sans l’avis d’un professionnel. C’est pourquoi nous vous conseillerons toujours de consulter votre vétérinaire en cas de symptômes anormaux chez votre chien.

Lorsque la boiterie est soudaine, que votre chien s’est mis à boiter après une promenade ou une partie de jeu dans le jardin, il est probable que la cause soit accidentelle. Votre chien pourrait s’être blessé un coussinet avec une épine, un bout de verre, une piqûre d’insecte ou il pourrait s’être luxé un membre, par exemple.

Si votre chien s’est blessé à un coussinet, vous devriez pouvoir trouver l’endroit précis qui le fait souffrir afin de le soigner.

Lorsque les coussinets sont exempts de blessure visible, il s’agit souvent d’une blessure musculaire ou articulaire. Votre chien pourrait s’être fait une élongation musculaire ou une tendinite après avoir effectué un mouvement brusque alors qu’il n’était pas échauffé.

Le cas des fractures est plus facilement décelable, puisqu’en général, la patte est très gonflée ou en cas de fracture ouverte, le chien saigne et l’os peut être visible.

Une rupture des ligaments croisés ou une luxation de la rotule (notamment chez les petits chiens) peuvent aussi être responsables d’une boiterie après un accident ou un choc. Pour s’en assurer, votre vétérinaire pourra faire passer une radio à votre chien.

Lorsque la boiterie s’installe progressivement, il peut s’agir de problèmes liés à l’âge de votre chien :

  • Votre chien est encore jeune et en pleine croissance, il est sensible des articulations. Si vous constatez une boiterie, elle peut n’être que passagère. En revanche, il est conseillé de consulter un vétérinaire pour vous assurer que votre chien ne souffre pas ou ne se déforme pas à la longue.
  • Votre chien est adulte. La boiterie peut s’expliquer par un accident que vous pourriez avoir raté, une maladie telle que l’arthrose ou la maladie de Lyme. La maladie de Lyme est transmise par une morsure de tique. Les symptômes peuvent survenir jusqu’à plusieurs semaines après. Il est vivement conseillé de consulter un vétérinaire.
  • Votre chien est âgé. Il pourrait souffrir de plus en plus d’arthrose. Le surpoids peut aussi sensibiliser les articulations et être responsable de boiteries. Vous pouvez améliorer l’état de votre chien avec les conseils de votre vétérinaire.

Comment le soulager ?

Si vous constatez une plaie au niveau des coussinets, nettoyez-la à l’aide d’un antiseptique. Évitez l’alcool qui peut s’avérer douloureux. Enlevez tout objet coincé entre les doigts. Le mieux est de vous rendre chez le vétérinaire pour éviter toute infection. Un bandage devrait suffire et votre vétérinaire en profitera pour vérifier l’état des griffes.

Si aucune plaie n’est visible et que votre chien ne semble pas souffrir, faites le se reposer pendant au moins 48h. Évitez lui tout effort physique et aménagez lui un petit nid douillet pour qu’il repose au maximum son membre douloureux. Vous pouvez disposer une bouillotte ou une serviette chaude à ses côtés. Après ces 48h, si son état ne s’est pas amélioré, amenez votre chien chez un vétérinaire.

Il est aussi possible d’utiliser de l’homéopathie pour le soulager. Utilisez, par exemple, de l’Arnica en 5CH, à raison de 3 granules par heure le premier jour puis 2 fois par jour jusqu’à ce qu’il aille mieux.

En cas d’arthrose, vous pouvez soulager votre chien en le massant. Rendez vous sur cet article illustré de wikiHow « Comment masser son chien » pour des conseils de massage adapté au chien.

Enfin, votre vétérinaire est évidemment le plus à même de vous conseiller un traitement pour soulager et soigner votre chien en fonction du diagnostic précis qu’il pourra poser.

Donnez votre avis :

Donnez une note à l'article :
[Total: 0 Moyenne : 0]
Découvez d'autres conseils :