Vous trouverez une multitude de conseils pour éduquer votre chiot sur le web, dans des livres, auprès de votre vétérinaire ou encore auprès d’un éducateur canin. Dans cet article, nous essaierons de vous donner quelques conseils de bases qui ont maintes fois fait leurs preuves. Néanmoins, si vous vous sentiez dépassé par votre chien, si de mauvais comportements persistaient trop longtemps à votre goût, nous vous conseillons de vous rendre dans un centre d’éducation canine pour demander conseil et pour, peut-être, l’inscrire à des cours individuels et/ou collectifs.

Education chiot

Socialisez-le !

Il est important que votre chien soit socialisé au plus tôt, c’est à dire qu’il côtoie d’autres chiens et d’autres humains que vous. Votre chien ne doit surtout pas grandir dans la crainte d’autrui ou des autres chiens car il pourrait, adulte, devenir agressif. Pour ce faire, rien de plus simple, amenez votre chien partout où vous le pouvez ! Pour rencontrer d’autres humains, rien de tel que les marchés, les gares ou autres lieux très fréquentés. Amenez-le aussi chez vos amis si ils sont d’accord, cela vous permettra de lui montrer que les règles valables à la maison, le sont aussi chez les autres.

Pour lui faire rencontrer d’autres chiens, il est indispensables de promener votre chien dans les parcs où il croisera forcément certains de ses congénères. Les centre d’éducation canine proposent aussi des cours de socialisation où vous lâchez votre chiot parmi une dizaine de petits copains. Si certains chiens montrent de la réticence au début, ils comprennent très vite qu’il est bien plus amusant d’aller cavaler avec les autres que de se terrer dans un coin. De plus, vous saurez votre chien en sécurité et entre de bonnes mains avec les éducateurs à vos côtés.

Ne lâchez rien !

Vous allez forcément trouver votre chiot trop mignon et aurez tendance à vouloir le satisfaire à tout bout de champ. Mauvaise idée ! Plus vous tiendrez tête à votre chien lorsqu’il vous réclame de la nourriture, lorsqu’il se met dans vos jambes pour avoir des caresses, lorsqu’il vous saute dessus, plus vous obtiendrez un chien docile à l’âge adulte.

eduquer chien

Interdire les mordillements

Vous ne devez pas accepter que votre chiot vous mordille les mains ou votre pantalon. Ce comportement n’est en rien agressif, votre chien veut seulement jouer avec vous, mais à l’âge adulte, cela pourrait devenir problématique. Imaginez une main d’enfant dans la gueule de votre Berger Allemand adulte qui continuerait de mordiller… à éviter ! Pour l’encourager à arrêter ce comportement, utilisez des jouets mous pour jouer avec lui plutôt que vos mains nues. Autorisez-le à mordre dans ses jouets mais dîtes lui fermement « non ! » lorsqu’il vous mordille les doigts.

Interdire les sauts intempestifs

Votre chiot est si content vous voir qu’il vous saute dessus dès que vous franchissez le pas de la porte. Certes, chez un petit chiot c’est amusant mais quand votre chien sera plus grand, il aura conservé ce comportement qui se révélera tout simplement dangereux. Pour éviter qu’il vous saute dessus, levez votre genou devant lui de façon et dîtes « non ! ». Ne le caressez pas et ignorez-le pour lui montrer que vous refusez ce comportement.

Pour évitez les dégâts…

Les chiots ont une envie irrésistible de mâchouiller tout ce qui traîne. Cela peut aller du doudou de votre fils au canapé du salon, en passant par vos chaussures et chaussons. Pour éviter ce comportement, vous pouvez placer des objets sur lesquels votre chien pourra se faire les dents dans les endroits où il a l’habitude de faire ses bêtises. Un jouet en caoutchouc pourra le soulager… un moment ! Il va falloir varier entre les jouets, les os fourrés et autres friandises présents dans le commerce.

La propreté

Sachez qu’un chiot a besoin de faire ses besoins bien plus souvent qu’un chien adulte. Simplement parce que sa vessie n’est pas encore capable de stocker une grande quantité d’urine. Il est donc important de le sortir le plus souvent possible.

Sortez-le au minimum:

  • au réveil,
  • après chaque repas,
  • après une sieste,
  • après une séance de jeu,
  • le soir avant de le coucher.

    L’idéal serait de le sortir toutes les heures. Si vous avez un jardin, sortez avec lui pour l’apaiser et l’encourager et à faire ses besoins dehors.

Si votre chiot met plusieurs mois à devenir propre, essayez de réduire son espace. En effet, un chien ne fera jamais ses besoins sur son tapis. Vous avez sûrement remarqué en vous réveillant le matin que votre chien a pris l’habitude de faire sa petite ou grosse commission de l’autre côté de la pièce où il dort. Le fait de lui réduire son espace et d’installer des barrières autour de son tapis le forcera à, soit se retenir, soit faire dans sa couche, ce qu’il évitera au maximum.

Lui apprendre à obéir aux ordres

Pour donner envie à votre chien de vous obéir, récompensez-le. A l’aide d’une friandise pour les gourmands ou d’un jouet pour les plus joueurs. Ne le récompensez que lorsqu’il fait ce que vous lui demandez. Ne passez pas trop de temps sur un exercice car votre chien se lassera vite mais répétez cet exercice tous les jours jusqu’à ce qu’il soit compris.

Par exemple, pour lui apprendre à s’asseoir, armez vous d’une friandise qu’il affectionne particulièrement.

– Faites lui sentir, montrez lui que vous avez quelque chose pour lui.

– Déplacez la friandise au dessus de sa tête, ce qui aura pour effet de lui faire lever la tête et de naturellement poser l’arrière train au sol.

– Une fois assis, donnez lui la friandise.

Quand votre chien s’assoit systématiquement lors de cet exercice, introduisez le signal verbal « Assis! » puis un signal gestuel comme le doigt en l’air. Au fil du temps, si vous continuez à vous exercer, votre chien répondra aussi bien au signal « Assis » qu’au doigt levé et ce, sans friandise.

Article écrit avec l’aide du livre « Assis! Couché ! Pas bougé ! » de Gwen Bailey

Donnez votre avis :

Donnez une note à l'article :
[Total: 0 Moyenne : 0]
Découvez d'autres conseils :